comment avoir confiance en soi

Comment avoir confiance en soi (réflexion)

Il est toujours difficile pour moi d’aborder les sujets qui font partie du développement personnel ou qui sont liés au domaine du pouvoir de l’esprit car comme ils ne montre pas des « choses visibles », je ne sais jamais par quel bout les aborder.

Quoi qu’il en soi, le concept de confiance en soi est un concept très populaire dans notre société. On chercher à retrouver confiance en soi, à avoir confiance en soi, à la donner aux enfants. Mais savons-nous vraiment ce que cela signifie d’avoir confiance en soi?

Commençons donc notre voyage dans l’esprit par ça…

 

La confiance en soi et la performance

Nous avons une très forte tendance à chercher comment avoir confiance en soi pour accomplir des performances, que l’on parle de sport, d’amour ou de travail. On imagine la confiance en soi comme une force issue de notre esprit qui nous permettra de réussir dans la vie.

On a aussi tendance à penser que la confiance en soi, le succès et l’estime de soi sont des phénomènes liés. C’est en tout cas une idée très populaire dans la société. Mais avant de découvrir ensemble comment vous pouvez avoir plus confiance en vous. Il est important de poser les différence entres :

  • La croyance
  • La confiance en soi
  • L’estime de soi
  • L’efficacité personnelle

Si la plupart des gens pensent que la confiance en soi et l’estime de soi sont la même chose, ils pensent rarement en terme « de croyance » et « d’efficacité personnelle » quand il s’agit de retrouver la confiance en soi. Si l’on doit définir la confiance, il est donc intéressant de la définir en fonction de ces 4 termes.

 

1. Développer une croyance positive pour vous guider vers la confiance en vous

Selon Wikipédia :

La croyance est le processus mental expérimenté par une personne qui adhère à une thèse ou une hypothèse, de façon qu’elle les considère comme vérité, indépendamment des faits, ou de l’absence de faits, confirmant ou infirmant cette thèse ou cette hypothèse.

C’est exactement ce dont vous avez besoin. Pouravoir confiance en vous. Vous avez besoin de croire que vous êtes déjà quelqu’un d’extraordinaire. 

 

La faiblesse de notre esprit

Le problème c’est que notre esprit à tendance à faire la liste de nos échecs, ou de nous rappeler nos blessures lorsque nous essayons de changer pour nous empêcher de bouger. Dit d’une façon plus simple, il nous rappelle toutes les fois où nous avons souffert. Lui n’a absolument pas envie de changer ou prendre le moindre risque. 

Cet enfoiré ne croit pas en vous. Ou du moins il n’en a pas envie. Il sait que vous pouvez faire pas mal de choses, mais comme il sait aussi que cela va être inconfortable, il a décidé de réveiller quelques vieux échecs ou peurs pour vous empêcher de même essayer.

 

Il y a des domaines où votre esprit se sent très fort

Vous l’avez déjà remarqué, ll y a des domaines où vous sentez que vous avez un talent naturel, des domaines ou la question de savoir si vous avez confiance en vous ne se pose même plus. Puis il y en d’autres, ou vous n’êtes pas sûr d’y arriver et où vous sentez que ce n’est vraiment pas pour vous.

Parfois nous avons peur d’une activité, et nous n’auront pas confiance en notre capacité à la réaliser jusqu’à ce que l’on ayons faites et répété plusieurs fois. Mais parfois cela va aussi beaucoup plus loin, c’est à dire que même en ayant fait 10 fois une activité qui vous faisait peur, vous ne vous sentirez pas plus en confiance, ni moins mal à l’aise en la faisant.

Pourquoi ça?

 A cause de nos tendances naturelles! pensez à la séduction, si la fille (ou le garçon) ne vous plait pas physiquement, si on ne fait rien, si on ne change pas nous-même, elle/il ne vous plaira pas plus physiquement quand vous la connaîtrez mieux. 

En revanche si on décide de regarder, de chercher ou de chérir autre chose que sa beauté physique alors on peut inverser cette tendance naturelle.

C’est là un point essentiel pour retrouver confiance en soi ; dans la vie nous sommes facilement influencé par des croyances toutes faites, par exemple quand vous gérer une liste d’emails ou d’abonnés, une croyance populaire est de dire : « Si les chiffres sont meilleurs alors c’est que vous êtes meilleur. » et donc votre esprit va penser inconsciemment que : « s’ils sont moins bon qu’un autre c’est que vous êtes moins bon ».

Pas facile d’avoir confiance en soi, en pensant comme ça pas vrai? Et c’est encore plus difficile que la plupart des gens donnent de la valeur à des choses superficielles et vous font ressentir de la pression sociale si vous ne les possédez pas. Cela peut tout aussi bien être de l’argent, un partenaire, un enfant, une maison, un bon poste, ou toutes autres sortes de choses. Cela vous amènent à penser que vous avez besoin de ces choses pour réussir votre vie, et si vous les avez alors vous pouvez relâcher la pression et être heureux, mais si vous ne les avez pas alors vous êtes un(e) ratée.

Le problème c’est que comme ce ne sont pas forcement de bonnes fondations mentales, vous le savez ceux qui les ont ne sont pas forcement plus heureux, ou n’ont pas forcement plus confiance en eux. Cela peut gonfler leur estime d’eux-même mais ça reste très fragile dans leur esprit.

Si vous voulez garder confiance en vous et réussir, une grande partie de votre travail sera de développer des croyances et des objectifs qui vont à l’encontre de celle des autres personnes autour de vous ou dans la société. Et ça peut vous surprendre, mais même des gens qui ont déjà réussi et qui ont ce que vous voulez.

Parce que en fait la croyance principale que vous allez choisir quand vous effectuez une activité va totalement influencer votre comportement et vos décisions. 

Par exemple si je participe à un match de foot, et que je choisis de :

  • « Si l’on joue bien on peut gagner. »
  • « Je suis un monstre à mon poste. »

Les résultats que je vais obtenir ne seront pas du tout les mêmes en fonction de la croyance que je vais adopter. On pourrait penser que jouer pour essayer de gagner est mieux, mais imaginez si 3 ou 4 jours de l’équipe adverse sont dans la deuxième attitude mentale, à votre avis qui va vraiment gagner le match à la fin? Qui après avoir encaissé 2-0 va continuer à bien jouer?

Il y a le match, le résultat, et ce qui se passe dans la tête d’un joueur. Et c’est pareil pour toutes les activités dans lesquels vous pouvez vous lancer.

Quelle croyance domine votre esprit quand :

  • Vous jouez du piano?
  • Vous essayez de séduire une fille?
  • Vous pensez à la suite de votre activité?
  • Vous préparez les mails de votre mailing list?
  • Vous écrivez un livre?
  • Vous partez en vacances?

Cette croyance c’est l’émotion du moment, l’émotion du présent, pour avoir confiance en vous, vous devez la contrôler pour qu’elle soit focalisé sur autre chose que sur la réussite ou non de votre tentative pour obtenir quelque chose. Je sais que cela parait contre productif, mais pensez-y : si vous vous focalisez sur le nombre de page qu’il reste à écrire pour un livre (ou à lire), si vous vous focalisez sur comment votre vacances vont être ennuyeuses, si vous vous focalisez sur la façon de ne pas être rejeté, si vous vous focalisez sur le fait d’être inférieur ou supérieur aux autres, ou du moins si vous le croyez. A votre avis que va-t-il se passer?

Et oui, vous allez attirer ces choses! Voici donc une croyance qu’on ne vous à probablement jamais communiqué :

La meilleure façon d’atteindre un objectif est de ne pas regarder vers lui

Si on vous donne un livre à lire, et que tout ce que vous voyez c’est les 3000 pages à lire, alors il y a peu de chance que vous alliez au bout car vous êtes déjà en train de compter. En revanche, si vous vous fixez un objectif qui n’a rien a voir avec la performance chiffrée en elle même, mais qui repose sur une croyance plus sexy (vrai ou fausse) cela va vous poussez à continuer. Disons par exemple : « Lire les mémoires d’outre tombes de chateaubriand donne accès à l’immortalité. » ou encore : « En lisant shakespear je vais acquérir un rythme qui me permettra de séduire plus facilement. »

L’une des croyances récentes que j’ai développé pour progresser dans mon travail c’est par exemple la croyance que : « La souffrance est la voie du succès« . J’ai développé cette croyance car j’en ai besoin pour me pousser à avancer et que j’ai besoin de faire tout un tas de choses que je n’ai pas envie de faire cette année.

Et c’est faire ces choses qui va faire progresser mes chiffres et me faire progresser moi-même.

Nous sommes ce que nous croyons et ce que cette croyance nous amène à faire. La chose en laquelle vous croyez vous aider à avoir confiance en vous si elle est positive, et elle vous amènera à perdre confiance en vous si elle est négative. C’est en la poursuivant que vous vous dirigerez vers le succès. Car l’important est de croire en quelque chose qui puisse vous aider à surmonter votre manque de confiance en vous même ou que d’autres considèrent comme des faiblesses pour vous.

Par exemple en ce moment, je suis en train de créer des dizaines de mails pour ma newsletter, ce n’est pas une tâche facile, je n’ai absolument pas envie de le faire car je ne suis pas sûr que cela va marcher, que je n’écris pas des mails assez pertinents. Alors qu’est-ce que j’ai fait? J’ai décidé de croire que : « ce qui est important n’était pas le contenu des emails mais d’avoir quelque chose à envoyer au gens sur une base régulière? »

Est-ce vrai? Est-ce faux? On s’ enfiche bien car d’ici quelques semaine j’aurais écris et mis en forme ma trentaine de mails…

Répétez le processus avant n’importe quelle activité chaque jour. A chaque fois que vous entrez sur le terrain, que vous ouvrez un livre, que vous abordez quelqu’un ; demandez-vous : que suis-je en train de croire?

Cela peut paraître très simple pour avoir confiance en soit, mais très peu d’entre nous le faisons et nous laissons la partie faible de notre mentale contrôler nos croyances et nuire à notre confiance en nous. Vous fixez une croyance, et donc un cap à suivre fera office de boussole pour déterminer la partie que vous allez jouer aujourd’hui. Vous n’allez plus simplement jouer pour un but futur comme finir le livre, vous allez jouer pour rendre vraie une croyance que vous vous serez fixé mentalement.

D’ailleurs il s’agit du même processus quand j’écris un livre ou réalise une formation pour vous, tout commence toujours par une croyance forte à laquelle vous êtes prêt(e) à adhérer ou non.

En écrivant cet article je suis en train de croire que : « je suis un putain de génie qui révolutionne le concept de la confiance en soi ». Vrai ou faux? On s’en fou! La vérité n’est qu’un autre concept qui suppose que parce que une majorité adhère à une croyance, alors cette croyance est réelle. Car à partir du moment où l’on cherchera on trouvera quelque chose pour la justifier.

Rien n’est vrai, tout est permis (il n’existe aucune vérité objective en dehors de nos perceptions; par conséquent toutes choses sont vraies et possibles).

Ce que vous allez choisir de croire dans l’instant présent vous donnera donc de la force, ou sera un boulet ou une charge à porter sur vos épaules.

 

2. Retrouver l’estime de soi pour améliorer sa confiance en soi 

L’estime de soi est peut être la chose la plus difficile à dompter pour retrouver confiance en soi, car nous avons tous des manques, nous avons tous des choses que nous pensons de valeur, que nous voulons et que nous n’avons pas. 

Moi par exemple, le c’est le physique, l’argent ou posséder certains bien physiques. A un niveau extrême l’estime de soi peut se transformer en narcissisme, mais à un niveau normal on peut considérer l’estime de soi comme notre mécanisme de comparaison interne.

On estime notre valeur personnelle positivement ou négativement par rapport à d’autres et selon nos résultats cela flatte notre égo ou le blesse. Comme je l’expliquais dans une de mes anciennes vidéo, il existe 3 motivations inconscientes qui sont à la source de toutes nos motivations :

  • Le besoin de survivre.
  • Le besoin de se reproduire.
  • Le besoin de gratification.

C’est par exemple le besoin de survivre qui nous pousse à accumuler des choses, ou le besoin de reproduction qui nous pousse à vouloir être « plus beau », et le besoin de gratification qui nous amène à gâcher notre temps pour avoir du plaisir ou alors à ne pas agir pour protéger notre égo des blessures physiques, émotionnelles ou mentales.

De ces 3 instincts vont naître des besoins secondaire comme : le besoin de se sentir en sécurité, les besoin physiologique, le besoin d’être aimé, le besoin d’appartenir à un groupe, etc. Qui eux même vont en engendrer d’autres, par exemple le besoin d’être respecté n’est qu’un dérivé du besoin d’amour.

Bien souvent notre estime de nous-même va dépendre du sentiment du niveau de réalisation que nous allons avoir dans ces différents domaines, 

Comme tout le développement personnel il existe une très grande relation en le niveau de pouvoir et de contrôle qu’on pense avoir sur sa vie et notre confiance en nous. Je donne quelques astuces pour avoir plus d’estime de soi dans mon pack de formation au développement personnel. Mais en fait, il n’y a qu’un seul conseil qui peut vous permettre de retrouver l’estime de vous-même, c’est d’aller chercher ce que vous désirez et d’obtenir tellement que vous ne vous sentirez plus menacé au niveau survie, reproduction, ou gratification.

Concrètement qu’est-ce que ça signifie? Allez chercher plus d’argent, un(e) partenaire au top et développez des façon de vous amuser et de jouir de la vie. Bien sûr tout ça ne sera pas facile, car ça ne l’est pas.Mais l’important c’est de toujours continuer à croire que vous méritez tout ça, d’agir pour les avoir, et un jour vous les obtiendrez. L’estime de soi ça se gagne en faisant des choses difficiles que l’on ne se saurait pas cru capable et supérieurs aux résultats des autres.

Si la croyance est basé sur le fait de vous fixer un rôle à vous même éloigné de l’objectif, l’estime de vous-même elle est basée sur le fait de jouer un rôle dans la société et de voir ce rôle reconnu par les autres.

Fixez-vous donc le rôle d’une personne qui agit pour le bien des autres,qui prend soin d’eux, qui les protège et les 3 besoins fondamentaux devrait être comblés.

J’en parle déjà dans mon livre sur la motivation et il n’est d’ailleurs pas exclu que j’écrive un jour un livre complet sur le sujet de l’estime de soi et le rôle que nous devons jouer dans la société car c’est un sujet très intéressant. C’est un des sujets clés pour trouver sa propre voie dans l’humanité.

 

3. Passer à l’action même en faisant mal pour prendre confiance en soi

Pour gagner confiance en soi, il est essentiel de passer à l’action, et de faire des choses qui nous mettent mal à l’aise pour les vaincre et obtenir une récompense. Pour y parvenir, on doit vaincre plusieurs ennemis, on doit par exemple à focaliser notre attention sur une seule tâche et ça pendant des semaines, des mois, voire des années. Mais on doit aussi apprendre à délivrer un travail qui ne soit pas parfait.

Le besoin de perfection, la peur de mal faire, ou la peur d’échouer sont des peurs si puissantes qu’elles nous empêchent souvent de tenter toute action courageuse.

Pour vous motiver à passer à l’action et à vous préparer à agir j’ai créée une formation pour vaincre la procrastination que voici.