digitalisation des points de vente

Que se cache-t-il derrière la digitalisation des points de vente ?

Le point de vente traditionnel doit se transformer ou ne survivra pas. En effet, le consommateur n’a pas attendu et a complètement changé ses habitudes en moins d’une dizaine d’années grâce à l’explosion de tout ce qui touche au numérique. La démarche de digitalisation des magasins est une réponse à une nouvelle clientèle, mais pas une fin en soi.

 

La digitalisation pour de nouveaux clients

On a tous dans la poche aujourd’hui notre smartphone et il nous suit partout, y compris lorsque l’on fait les courses. En effet, environ un tiers des consommateurs en boutique physique se servent de leur smartphone. Ils se renseignent en ligne sur un produit, une action, une information. Aujourd’hui, avec les avis clients, les sites, les blogs, les vidéos de démonstration et autres, le client a accès à plus d’informations que le vendeur lui-même. Puisque l’on ne retirera pas le smartphone à l’entrée des boutiques, il convient pour ces dernières d’accompagner ce mouvement. Cette digitalisation se traduit par exemple par la mise en place de totem tactile ou de borne interactive en divers points du magasin, pour accéder à une large source d’informations.

 

La modernisation du point de vente

3 Français sur 4 estiment préférer faire leurs achats en boutique physique plutôt que sur Internet, alors même que ce dernier a la réputation de pouvoir proposer des tarifs plus attractifs. Les magasins ont donc un savoir-faire et un capital sympathie qu’il ne faut pas négliger. Or pour cela, il faut se moderniser et accompagner l’air du temps. La digitalisation est une façon de rendre les magasins plus attractifs, mais aussi plus efficaces avec le totem tactile, l’utilisation par les vendeurs de tablettes portables plutôt que des ordinateurs fixes et bien d’autres solutions encore.

 

Le Big Data, un enjeu pour les boutiques physiques

La digitalisation d’un point de vente, c’est aussi pour son enseigne l’opportunité d’acquérir des informations statistiques sur ses clients. Dans le domaine de l’e-commerce, on appelle cela du Big Data et c’est par exemple, le véritable trésor de guerre d’Amazon ou de Google. Avec un support informatique, on sait aujourd’hui collecter et analyser des millions de comportements d’internautes. Les magasins ont aussi ce potentiel. Dans ce sens, la digitalisation permet d’analyser le parcours client, ses attentes, ses besoins, de voir ce que l’on ne pourrait pas visualiser autrement. La borne interactive, outre le matériel d’analyse du flux des clients, fait partie de ces outils qui permettent d’utiliser les atouts du monde numérique dans une boutique physique.