être à l'aise face caméra
Female vlogger recording cooking related broadcast at home

Comment être à l’aise face à une caméra ?

Cet article a été rédigé par l’équipe du site David LAROCHE

Le trac, la peur de ne pas assurer sont autant d’émotions qui nous rendent mal à l’aise quand on se retrouve face à une caméra. Et pourtant toutes ces vidéos qui vous fascinent sur youtube ne sont pas forcément tournées par des professionnels du cinéma. Et les débuts des plus grands YouTubers étaient parfois très laborieux.. Cela signifie qu’il est possible de partir de zéro pour devenir imperturbable en face d’une caméra. Si vous êtes de ces personnes qui ont le trac face à l’objectif d’une caméra, cet article va vous apprendre des astuces essentielles pour braver cette situation.

 

La nécessité d’une bonne préparation

Si votre préparation est bâclée, le résultat final en sera le reflet  ! En effet, quelle que soit l’action que vous avez à mener, une bonne préparation vous permet d’avoir plus de confiance en vos capacités et de l’aborder avec sérénité. C’est exactement la même chose qui se passe lorsque vous devez vous retrouver en face d’une caméra. Votre état d’esprit sera déterminé par la façon dont vous avez préparé ce que vous avez à dire.

Bien préparer son sujet c’est indispensable pour être à l’aise face à la caméra. Cela vous permet d’éviter certaines interjections comme “euh”, ou de racler la gorge à tout bout de champ, à la recherche de ce que vous allez dire. Dans la préparation de votre sujet, vous avez le temps nécessaire pour bien structurer vos idées, savoir quelles idées développer et dans quel ordre, ou encore définir de solides arguments pour défendre votre position.

Une fois que vous savez de quoi vous voulez parler et que vous avez peut-être préparé votre petite fiche, n’hésitez pas à la lire à haute voix. Cela vous permet non seulement de vous entraîner, mais aussi de savoir comment ce que vous voulez dire résonne. Il est important de ne pas seulement vous contenter de penser. En effet, si certaines idées semblent fonctionner parfaitement dans votre tête, elles n’auront pas toujours  le même impact une fois qu’elles sont dites à voix haute.

En exploitant correctement ce temps de préparation, votre intervention sera plus fluide, y compris si elle porte sur un sujet qui ne relève pas de votre domaine d’expertise.

 

Parlez de ce qui vous passionne

confiance-devant-camera.jpg

“Celui qui se perd dans sa passion est moins perdu que celui qui perd sa passion” Saint Augustin.

Ainsi, si vous avez le choix, parlez de sujets qui vous passionnent. Cela vous confère une aisance naturelle et l’inspiration qu’il faut pour intéresser votre auditoire. De plus, c’est une excellente façon d’aller puiser en votre intérieur des ressources insoupçonnées pour vaincre la peur de la caméra.

Cela va de soi ! On est toujours plus à l’aise sur un sujet qui a du sens pour nous. Vous trouverez plus facilement les exemples et il vous sera également plus aisé de le rapporter à votre réalité que si vous parliez d’un sujet qui n’a pas du sens pour vous.

 

Faites-le autant de fois que cela sera nécessaire.

confiance camera

Répétez plusieurs fois une chose sur laquelle vous ne vous sentez pas à l’aise et vous allez acquérir la confiance nécessaire pour l’aborder avec un peu plus d’aisance. Le principe est le même pour ceux qui ont le trac en face d’une caméra. Je dirai même que dans le cadre d’une vidéo, c’est plus facile ! En effet, à moins qu’il s’agisse d’un live, vous avez la possibilité de visualiser votre vidéo une fois terminée, de couper certaines séquences au montage, de les refaire autant de fois qu’il sera nécessaire, etc. Attention donc à ne pas vous mettre la pression inutilement ! Après tout, la caméra ne représente pas encore les (peut-être) plusieurs millions de personnes qui regarderont votre vidéo. Il ne s’agit que d’un objet ! Certes cela peut paraître bizarre de parler à un objet, je vous l’accorde. Avec le temps, on s’habitue très vite. Il existe pour cela de nombreuses astuces comme le fait de faire semblant de parler à une personne que l’on apprécie bien, avec qui l’on se sent à l’aise tout en restant le plus naturel possible.

 

N’oubliez pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron. Ne vous attendez donc pas à ce que ce soit parfait au premier coup ! Bien au contraire, ne ménagez aucun effort s’il faut le faire encore et encore, jusqu’à ce que cela vous semble parfait. Au bout de quelques vidéos, vous en aurez l’habitude, et vous n’aurez certainement pas à le faire autant de fois.

 

Des conseils pratiques …

être à l'aise en filmant

Avant toute chose, il faut comprendre que ne pas être à l’aise face à la caméra arrive à presque tout le monde.

Pour y arriver, il est important de commencer par vous demander pourquoi vous êtes devant la caméra ? De définir clairement le message que vous souhaitez faire passer. En d’autres termes, vous devez établir votre objectif. Ensuite il faut rester focalisé sur ce but. Cela vous permettra d’être le plus naturel possible et d’être à l’aise.

Vous devez également essayer de sortir de votre zone de confort. Si vous ne vous sentez pas à l’aise sur un sujet et que vous devez néanmoins faire une vidéo dessus, apprenez à repousser progressivement vos limites. Surtout, faites le à votre rythme et n’hésitez pas à ralentir s’il le faut. Avec le temps vous découvrirez les bonnes sensations que votre corps a à le faire et cela vous semblera plus familier.

Si vous stressez face à une caméra, c’est peut-être parce que vous manquez de confiance en vous même. Il est donc important de développer sa confiance en soi et de travailler à avoir une meilleure estime de soi. Vous pouvez pour cela vous accrocher à une phrase qui vous motive ou à quelque chose qui vous pousse à vous surpasser.

Face à la caméra et sous l’effet du stress, certaines personnes ont tendance à parler plus rapidement, ce qui peut être inconfortable. Si vous commencez à avoir de telles sensations, la meilleure chose à faire est de respirer pleinement et de prendre une pause au besoin.

Ce changement de rythme a un double avantage. Il vous permet dans un premier temps d’oxygéner votre cerveau et votre esprit, ce qui va vous mettre plus à l’aise. Dans un second temps, cela va rendre votre vidéo plus vivante.

N’oubliez pas non plus d’être plus énergique pour que votre enregistrement ne soit pas trop monotone. Bien sûr, il ne faudra pas tomber dans l’excès ! Vous devez aussi créer un lien relationnel avec votre audience. Vous pouvez imaginer que vous vous adressez à une personne spécifique, une personne qui vous inspire par exemple, cela aidera à être plus naturel.

Le stress face à une caméra peut également être dû au fait que vous avez peur de ne pas avoir une apparence assez soignée. Une solution toute simple consiste à faire une check liste des choses que vous pouvez vous surprendre en train de vérifier pendant l’enregistrement et de les vérifier avant de commencer. Il peut s’agir de votre coiffure, du col de votre chemise, de votre maquillage, etc.. Pour vous donner une idée, si vous avez déjà eu la chance de rencontrer un journaliste télé dans la vie courante, vous avez certainement dû remarquer qu’il a une apparence différente de celle de la télé. C’est tout simple. La plupart du temps, il y a une équipe de professionnels du maquillage et de l’habillement qui s’assurent que tout est correct avant que les émissions ne soient enregistrées.

Par ailleurs, vous devez prendre l’habitude d’écouter régulièrement vos vidéos pour vous habituer à votre voix dans un enregistrement. En général, votre voix va vous sembler étrange, voire pour certains horrible.. C’est tout à fait normal mais avec le temps on s’habitue très vite et on apprend à maîtriser l’intonation dans sa voix pour un enregistrement. Aussi, n’hésitez pas à faire montrer vos vidéos par d’autres personnes et exploitez les remarques constructives pour vous améliorer.

Enfin, regardez souvent droit dans l’objectif de la caméra et n’oubliez pas de sourire ! Cela vous permet de vous renvoyer une belle image de vous même et d’être à l’aise

“La peur est ce qui gronde dans le courage ; la peur est ce qui pousse le courage au-delà du but.” Alain.

Au lieu de vous laisser ronger par votre peur de la caméra, vous pouvez vous en servir dès maintenant pour aller au-delà de vos limites.