20 techniques de persuasion pour persuader à chaque instant

techniques de persuasion

Les techniques de persuasion lorsqu’on les connait peuvent nous aider à convaincre et persuader au quotidien.

Cela peut même se révéler néfaste parce que quand vous savez comment influencer le comportement d’une personne… vous commencez à savoir comment manipuler les gens et des techniques de persuasion douces peuvent alors se transformer en techniques de manipulations psychologiques à grande échelle. Et là ça devient dangereux…

Nous influençons et sommes influencé en permanence.

Savoir convaincre et persuader est une compétence vitale dans notre vie quotidienne. Que vous aillez besoin que votre enfant fasse ses devoirs, de vendre, d’avoir de meilleures relations avec les autres, de vendre, ou simplement d’argumenter pour convaincre.

Comme dans n’importe quelle discipline, l’art de la persuasion peut s’apprendre avec quelques connaissances et des tests pratiques.

 

Les techniques de persuasion doivent être indétectables

Je vois beaucoup de personnes qui essayent d’apprendre à persuader, et qui cherchent des méthodes toutes faites dans un livre de manipulation, par exemple une méthode de persuasion qui marcherait à tous les coups.

Le problème c’est que la psychologie humaine assez complexes. Et que notre comportement est influencé par des centaines de réactions psychologiques.

Et, pour obtenir ce que nous voulons des autres, nous avons souvent tendance à utiliser une seule et même technique de manipulation jusqu’à l’user et la rendre détectable.

C’est par exemple le cas du « chantage« , le chantage est une sorte de pression psychologique que l’on va exercer sur quelqu’un pour le contraindre à faire quelque chose qui sera négatif pour lui :

« Mange ta soupe et tu auras du yahourt »

Même si de votre point de vue cette stratégie de persuasion innocente est pour le bien de l’enfant. Même un petit enfant vas sentir que vous avez utilisé un stratagème pour le manipuler. Et va s’accoutumer à cette technique de persuasion jusqu’à ce qu’elle n’ai plus d’effet sur lui.

Bien sur, ne vous sentez pas coupable pour ça, on l’a tous fait et on le fera encore parce que c’est aussi en soit une réaction psychologique primaire de vouloir culpabiliser l’autre pour obtenir quelque chose de lui. Mais aussi parce que les techniques de persuasions sont essentielles pour obtenir ce que l’on veut dans la vie et affirmer fortement ses positions.

 

Vous devez intégrer les techniques de persuasion directement à votre personnalité et dans votre façon de parler.

Dès qu’une technique de persuasion est détecté, elle est classé par la personne comme une tentative de manipulation.  C’est là que se situe la différence entre persuader et manipuler. Lorsqu’on est persuasif, notre pouvoir de persuasion naturel est tel que la personne à aucun moment n’a le sentiment que vous essayez d’influencer son comportement. Elle à simplement le sentiment que vous êtes quelqu’un de convainquant qui sait de quoi il parle…

Une bonne façon d’utiliser des techniques de persuasion non conscientes est d’utiliser des phrases de persuasion qui vont donner des ordres au subconscient. il en existe des milliers que nous utilisons parfois sans nous en rendre compte. Ce guide sur la persuasion à pour objectif de les référencer.

 

1. La technique du « rejet libre »

technique de persuasion rejet libre « Je ne suis pas sûre que cette chose soit pour toi, mais… »

Principe : Efface la pression, ajoute de la curiosité, force à prendre une décision.

2. La technique de « l’esprit ouvert »

technique de persuasion 2 « Avez-vous l’esprit ouvert ?»

Principe : Force l’autre à accepter des idées qu’il aurait refusées autrement pour ne pas se contredire sur sa supposée ouverture d’esprit.

 

3. La technique de « l’instillation du doute »

doute persuasion « Que savez-vous à propos de… » « Qu’est-ce qui vous fait dire ça ? »

Créé une position d’incertitude, rend plus réceptif au changement. Challenger les autres sur ce qu’ils pensent savoir. Les obligent à prendre la responsabilité de leurs paroles, et à compléter le vide entre les déclarations et la réalité.

 

4. La technique de « la situation émotionnelle hypothétique »

coeur persuasion « Comment vous sentiriez-vous si… ? »

Fait voyager émotionnellement une personne vers un futur hypothétique. Pose un « guide/cadre émotionnel ».

Les gens prennent des décisions en fonction des images qu’ils ont à l’esprit. Vous pouvez utiliser le résultat de ces images pour influencer leurs décisions.

 

5. La technique « de l’imagination »

persuader avec l'imagination « Imaginez…»

Ouvrir la porte de l’imagination en projetant dans une histoire. Introduire un bon ou mauvais scénario.

Pour qu’une décision devienne réalité, une personne doit s’imaginer la prendre ou faire quelque chose.

Quand quelqu’un raconte une histoire cela nous amène dans une autre réalité et nous fait réfléchir à notre propre humanité. En marketing, cela porte le nom de storytelling.

 

6. Les techniques de « contrôle »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

contrôle persuasion

Du temps : « Quand ce sera le bon moment pour … ?»

Force à choisir une date. Et instiller l’idée que le « non » n’est pas une option.

Des options: « Comme je le vois tu as 3 options… », « Qu’est-ce qui est le plus facile pour toi parmi ces 3 -là?»

Permet de contrôler la balance des souffrances pour que la personne choisisse l’option la plus facile. Et qu’il y ai moins de résistances.

 

Du closing : « Une dernière chose…» « Avant de vous faire une opinion définitive sur… »

Vous aide à terminer une conversation en en dominant la perspective de la conclusion. Vous pouvez aussi utiliser cette technique pour essayer de récupérer un client qui aurait dit nom à votre offre commerciale principale avec une offre plus facile à accepter (un essai gratuit par exemple), c’est le concept du downsell. Vous pouvez aussi l’utiliser pour renforcer la conviction de quelqu’un en résumant ou en ajoutant des avantages irrésistibles.

 

De la quantité: « Cela sera- t-il suffisant pour vous ?»

Elimine la notion de choix entre deux options. Amène à en choisir plus.

 

Des évènements à venir: « Voici ce qui va se passer ensuite…»

Aide à prendre la responsabilité de la suite de la relation, créé une scène qui se réalise dans l’esprit de la personne, tout en délivrant toutes les informations nécessaires pour prendre une décision.

 

Des questions : « Quelles questions avez-vous pour moi ?»

Suppose que les gens ont déjà des questions à vous poser parce que vous êtes hyper intéressant.

 

De la réponse à une demande : « Quel est ton meilleur…»

Permet d’éliminer la notion de permission et la résistance éventuelle à une demande, en se montrant confiant et en signifiant au subconscient de l’autre que vous en déjà gagné le droit de demander une information sans permission préalable.

7. La technique du soulagement de la pression

technique pour persuader « Ne t’inquiète pas…à propos de…»

Soulage l’anxiété (la peur d’être blessé moralement, physiquement, dans sa réputation de l’autre). Ajouter les raisons pour lesquelles la personne ne doit pas s’inquiéter pour plus d’effet. Ces mots peuvent être très puissants dans une situation de stress extrême pour montrer à la personne que la situation est sous contrôle et qu’il n’y a plus de dangers.

 

8. La technique de la pression sociale

pression sociale persuasion  « La plupart des gens… »

Les gens font confiance, ou se comparent aux masses pour identifier la « sécurité » de quelque chose.

9. La technique de la « curiosité ingénue »

curiosité persuasion « Juste par curiosité…»

Abaisse la pression et permet de placer une question courageuse à laquelle la personne n’est pas préparé à répondre.

10. La technique de « surpassement des objections

persuasion surmonter objections « Si je peux…alors vous allez… ?»

Efface les barrières avec une question puissante qui élimine les objections éventuelles de l’autre. Permet d’enlever le pouvoir de résistance de l’autre, et de contrôler ce qui va se passer ensuite.

11. La technique du « reframming émotionnel »

reframing persuasion « La bonne nouvelle c’est que…»

Recentre une situation vers de l’optimisme et de l’énergie. Aide à changer la façon de penser des gens.

12. La technique de « la condition »

condition persuasion « Si vous…alors…»

Donne une petite condition tout en positionnant des résultats difficiles à ne pas croire.

13. La technique des « points communs »

similarité persuasion « Je paris que tu es un peu comme moi… »

En créant des points communs, vous rendez le fait de vous dire non plus difficile ensuite car vous « scorez » un point de ressemblance.

14. La technique des « types de personnes »

persuasion types de personnes « Il y a deux types de personnes dans le monde…ceux qui… et ceux qui…»

Les deux types de personnes représentent deux types de choix. En jouant sur une polarisation extrême des personnalités, vous contrôlez plus facilement le choix final.

Ex : Il y a les gros riches qui se la coulent douce, et les pauvre qui triment. Cela fonctionne très bien, même si la réalité est plus complexe que ça…. Mais cela fonctionne car c’est très polarisé.

 

15 . La technique de « l’anticipation de la faute »

persuasion anticipation « Je devine que vous n’avez pas encore…»

Désarme les excuses préparées à l’avance par ceux qui manque d’investissement et les incite à vous faire une autre promesse pour compenser leur faute.

16. La technique de « la sincérité »

sincérité persuasion «Qu’aimez-vous à propos de …?»

Désarme les excuses préparées à l’avance pour ceux qui manque d’investissement et les incite à vous faire une autre promesse pour compenser leur faute.

 

Quelques autres principes de conversation :

Exploiter la gratitude :

Le meilleur moment pour demander quelque chose à quelqu’un c’est quand il se sent redevable envers vous (vous pouvez identifier ce moment par un « merci »). La gratitude vient toujours d’un « sentiment d’endettement » envers l’autre. On l’appelle aussi le besoin de réciprocité.

Exploiter un état émotionnel positif :

Quand vous avez mis quelqu’un dans un état émotionnel positif, il sera plus réceptif et ouvert à vos demandes, vous pouvez alors lui demande « Puis-je te demander une faveur ? ». Pour un client cela peut être de vous noter positivement appris avoir accompli une étape importante pour lui par exemple.

Nous devenons le rôle que nous choisissons d’endosser :

Si vous voyez comme un super interlocuteur votre subconscient en développera l’attitude.

Les comportements compensatoires :

Les gens travaillent beaucoup plus dur pour oublier une perte que pour obtenir un gain.

L’émotion commande nos décisions :

Aucune de nos décisions soit disant logique n’est jamais rationnelle. La logique justifie l’émotion, jamais le contraire.