L’art de la victoire

Ce qui rend cette biographie du fondateur de Nike formidable, c’est qu’il ne cache rien de ses déboires, des moments où il a triché, des conséquences de ses mauvais choix. C’est un livre formidable et profondément humain qui donne envie de vendre des chaussures à son tour. Je le conseil à toutes personnes possédant l’esprit d’entreprise.

7,60

Fondateur de Nike, dont il fut le PDG de 1964 à 2004 puis le président du conseil d’administration jusqu’en 2016, Phil Knight, l’homme derrière le  » swoosh « , la virgule, est toujours resté dans l’ombre, et sa vie un mystère. Il raconte enfin son histoire dans une autobiographie surprenante, humble, sans concessions, drôle, inspirante, et qui passionnera aussi bien les amateurs de sport que ceux qui s’intéressent à l’économie, à l’entreprise et au management.

À peine sorti de sa business school, le jeune Phil a une vision : il lancera son entreprise, et importera aux États-Unis des chaussures de sport japonaises haut de gamme, mais à bas prix. Il emprunte pour cela 50 $ à son père. Cette première année, 1963, il vend pour 800 $ de chaussures, qu’il stocke dans le coffre de sa Plymouth Vaillant.

Aujourd’hui, le chiffre d’affaires annuel de Nike dépasse les 30 milliards de dollars. Nike est la référence ultime, la success-story qui inspire tous les start-upers, une marque mondiale dont le logo, le fameux  » swoosh « , symbole de grâce et de grandeur, est l’une des rares icones que l’on reconnaît aux quatre coins de la planète.

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’art de la victoire”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *